Skip to content

Qu’est-ce que le stress? 6 choses qu’un parent devrait savoir

Peut-être qu’on vit avec un inconnu. On en parle tout le temps. Nous le combattons, nous le fuyons, inconsciemment nous le recherchons; il nous façonne, ça nous fait réussir, parfois ça nous rend malades. Savons-nous vraiment qu'est-ce que le stress? Et comment il affecte notre cerveau et le reste du corps? Et surtout.. Comment il influence les relations avec nos enfants? Une mini-série pour faire tomber des préjugés et mieux comprendre comment le stress nous accompagne dans nos vies - de la grossesse à la naissance jusqu'à l’âge adulte.

qu'est-ce-que-le-stress-pour-les-parents
Photos de George Pagan III sur Unsplash

Stress, cet inconnu (ou presque)

Au mot «stress», qu'est-ce que tu vas penser? Délais de travail, nuits blanches, rester coincé dans la circulation juste avant un rendez-vous important..

Et puis, les maladies psychosomatiques, la fatigue, les maux de notre temps.

Presque personne ne pense qu’un bébé puisse se stresser.. Ou que l'on puisse être pas assez stressé. Et pourtant ..

Ma première relation avec le stress est passée par le mal au ventre, ce qui est un grand classique.  Quand mes enfants me disent gémissant d’avoir "mal au ventre", après avoir écartée l'hypothèse de la maudite gastro, je vais tout de suite me pencher vers les petites préoccupations relationnelles.

Ce compagnon de vie silencieux s’est manifesté lentement et subtilement à travers des signaux de mon corps que j’ai, la plupart du temps, ignoré.

ça ne t'arrive jamais de prendre des médicaments anti-douleur sans changer quoi que ce soit d’autre dans ta vie? Sauf alors voir le symptôme réapparaître un peu de temps plus tard?

Quand j’ai réussi à retenir mon mal au ventre, et je pensais que j’avais enfin gagné ma bataille contre le stress, voici le mal de dos!

C’est peut-être pour ça que nous l’ignorons depuis longtemps, ce stress. Plus simple que d’aller creuser, changer, comprendre..

Qu’est-ce que le stress: les symptômes

Voici quelques «symptômes» qui pourraient te mettre en alerte : si tu..

  • Manges bien vite

  • Grignotes entre les repas

  • Sens que ton espace physique (ta chambre ou ta maison) est trop exiguë

  • As souvent des maux de tête ou des brûlures d’estomac

  • Souffres de maux de dos

  • Te retrouves souvent sans ton souffle

  • Arrives pas à dormir

  • Oublies facilement les choses

  • Pleures pour un rien

  • Transpires sans apparente raison

(liste non exhaustive!)

Si le conflit est pour toi une source de stress, profite de cette affiche!

Qu'est-ce que le stress? La série pour les parents

Il y a quelques années, au plus fort de mes maux de dos, j’ai suivi un cours sur la santé mentale des bébés. La partie introductive était dédiée à la composition du cerveau et ses principales réactions.. et donc, le stress, pour l’adulte et ses effets sur les nourrissons.

Je pensais que je me serais ennuyée à mort, et en faite j’ai découvert

  1. Ne pas en savoir autant sur le stress

  2. Que ce sont des sujets très intéressants, et surtout, qui nous préoccupent de très près.

Et c’est pourquoi j’ai décidé de consacrer une série d’articles (ne pas peser trop la question) au sujet:

  • Qu’est-ce que le stress et notre système pour le gérer

  • Nous, adultes, le cortisol élevé et les phrases pour le combattre

  • Stress pendant la grossesse

  • Stress et nourrissons

Pourquoi est-il important d’en savoir plus, surtout si tu es un parent?

Certainement parce que vivre avec des enfants peut se révéler stressant (il y a tout un écosystème qui change, oublie l'équilibre!)

qu'est-ce-que-le-stress-quand-les-enfants-nous-stressentEt si tu n’apprends pas à détecter ce qui te stresse et comment le gérer, tu auras du mal à faire face à certaines situations.

D'ailleurs, un parent «stressé» a moins de ressources pour apprendre à ses enfants comment gérer leur stress. Avec des conséquences plus ou moins importantes.

Mieux comprendre qu'est-ce que le stress

Pendant un cours à la fac, je m'en souviens encore, le prof nous dit qu’un certain niveau de stress est positif. Je n'arrivais pas à le croire. Je pensais que ce n’était pas mon cas.

Un peu de stress aide à te concentrer! Je préfère rester des heures et des heures sur les livres.

Un peu de stress te pousse à faire mieux! Je n’en ai pas besoin, je suis assez têtue.

Et puis, le stress peut rendre malade! N’est-il pas préférable de se challenger moins et de vivre plus longtemps?

Tu vois, encore une fois, on termine par parler d'équilibre : pas assez de stress n’est pas bon, trop de stress non plus; mais est-qu'il y a une "bonne quantité"? ça va bien dépendre de la personne et de la période de sa vie..

Cela peut aussi t'intéresser: arrête de chercher l’équilibre, il n’existe pas

Pour écrire cet article, je suis allée chercher mon vieux livre sur lequel j’étudiais à l'époque.

Il y avait un test pour mesurer ton attitude face au stress (voici un extrait ) :

Qu'est-ce-que-le-stress-ton-attitude

J’ai essayé de le refaire, et j’ai comparé mes résultats d'aujourd’hui avec ceux d'il y a 15 ans. Inutile de dire qu'ils ne sont pas tout à fait les même...

Définition: qu’est-ce que le stress?

Quand nous tous, indépendamment de l’âge, sommes exposés à un élément, interne ou externe, qui casse notre équilibre, notre corps réagit à la fois biologiquement et psychologiquement.

Le type de réaction dépend de notre perception de l’événement ou du stimulus.

#1: le stress n’est pas le même pour tout le monde

En d’autres termes: tout comme il a récemment été découvert que notre cerveau reste plastique au cours de nos vies, aussi notre aptitude envers le stress change.

Non seulement nous réagissons différemment à un événement, mais nous changeons nous-mêmes notre aptitude au stress tout au long de notre vie.

(Ce qui explique pourquoi mon résultat au test d'il y a 15 ans est très différent de celui d'aujourd’hui.

#2: le stress est aussi une occasion

Le stress est un état psychologique dans lequel tu es quand tu perçois ne pas avoir les ressources adéquates pour faire face à une situation donnée.

Cette situation représente généralement:

  • Une opportunité

  • Une limitation

  • Une demande dont la résolution est importante mais incertaine

Le stress peut donc être positif quand il te pousse à aller chercher les ressources qui te manquent !

Ce-Soo-IT-stress-non-seulement-travail
Photo par Kevin ku sur Unsplash

#3: le stress, le cerveau et le corps travaillent ensemble

Lorsque notre équilibre se brise, c’est l’hypothalamus qui est mis en alerte.

L’hypothalamus est une partie de notre cerveau qui a des différentes fonctions .

La principale est le maintien de l’homéostasie - c'est à dire notre équilibre, à la fois physiologique et psychologique.

Il règle :

  • température

  • Cycle de sommeil;

  • Sensation de faim et de soif;

  • Tension

  • Sécrétion de différentes hormones, y compris l'ocytocine.

Pour simplifier, quand quelque chose modifie notre équilibre, l’hypothalamus envoie un signal à l’amygdale; celle-ci analyse les expériences précédentes stockées en mémoire et décide si considérer le facteur de stress comme une réelle menace.

Les deux systèmes de gestion du stress

Il existe deux systèmes principaux pour répondre à l’alerte :

  1. Le système nerveux sympathique - en anglais, Sympathomedullary System ou SAM. Ce système gère les réponses au stress aigu, avec la réponse «combat- fuite»

  2. L’axe hypothalamus-hypophysaire-surrénalien (HPA) gère, lui, la réponses au stress chronique

En bref, la réaction sera différente si tu :

  • T'aperçois d'une voiture qui arrive à grande vitesse et pourrait t'investir;

  • Dors pas assez pendant des jours, et ton enfant se réveille encore une fois en pleurant au milieu de la nuit;

  • Vois ta fille monte sur un tabouret instable en se penchant en dehors de la fenêtre,

  • Demandes à tes enfants de t'aider à mettre la table après une journée difficile au bureau, et ils te répondent "Non maman c'est toi qui le fais".

Qu'est-ce-que-le-stress-les-systemes

Qu’est-ce que le stress aigu: notre ami SAM

Prenons l’un des exemples ci-dessus. Alors que tu bavardes avec une copine, tu aperçois ton enfant qui se penche par la fenêtre.

L’amygdale alerte l’hypothalamus, et avant que tu aies pu t'en rendre compte, tu as fait le bond d’un sprinteur, souris tendrement à ton fils car tu as aussi la prévoyance de ne pas lui faire peur, et avec un mouvement de judoka expérimenté tu l’as pris dans tes bras juste au moment où il allait tomber.

Et seulement alors, tu réalises l’ampleur de ce qui aurait pu se passer et tu te demandes comment t'as fait à réagir aussi vite.


Ça pourrait aussi t'intéresser : le cerveau et le rôle de nos émotions

#4: le stress te rend plus performant...

Qu’est-ce qui s'est passé ?

  • L’hypothalamus prévient la moelle surrénale

  • La moelle surrénale produit de l’adrénaline (ou de l’épinéphrine). Il s’agit d’une hormone, c’est-à-dire un produit chimique qui contrôle et régule l’activité de certaines cellules ou organes.

  • Avant même que l’adrénaline entre en circulation, les muscles font usage d’une réserve d’énergie spéciale (appelée adénosine triphospate, ATP) pour agir plus rapidement

  • L’adrénaline en circulation a d’autres effets physiologiques tels que:

    • Libération de sucre

    • Augmentation du rythme cardiaque

    • Dilatation des poumons pour obtenir plus d’oxygène

    Maintenant que tu vois ton enfant te sourire dans tes bras, tu fais une profonde respiration et tout revient comme avant.

    Ce processus s'appelle réaction de combat-fuite - c’est une réaction primitive qui aura sauvé beaucoup de nos ancêtres de différents dangers.

#5:.. Parfois même trop

L’inconvénient est qu’aujourd’hui, même si nous avons des dangers moins imminents, nous utilisons encore cette réaction automatique de notre cerveau reptilien; aussi bien dans des situations où nous aurions plutôt besoin de rester calmes et de prendre une bonne bouffée d'air..

Par exemple, si ton enfant se comporte mal, il n’est pas très utile de crier à ton tour.

Ça pourrait aussi t'intéresser : comment les câlins aident à gérer une situation stressante

Qu’est-ce que le stress chronique: HPA

Imaginons alors que tu sois en manque de sommeil, que tu aies un projet important à finir au boulot, et que ton fils se réveille en larmes juste quand tu venais enfin de t'endormir.

Que se passe-t-il dans ce cas?

Devant un événement stressant, la HPA fait sécréter une hormone appelée cortisol. Cette hormone sert à briser les acides aminés en sucres, et nous permet ainsi d’avoir une énergie à plus long terme pour répondre à la situation.

#6: le cortisol n’est pas tout à jeter

On a toujours un peu de cortisol en circulation.

Nous avons un pic de cortisol vers 8 heures du matin, ce qui devrait nous aider à démarrer notre journée; et un minimum vers 4 heures du matin (ce qui explique pourquoi le réveil à ce moment-là est particulièrement difficile).

Notre corps a besoin d’environ 20 minutes pour le mettre en circulation, ce qui explique pourquoi ce genre de réponse n’est pas utile en cas d’urgence.

Si tu devais être attaqué par un fauve, la réponse «combat ou fuite» est celle qui te ferait réagir au départ, mais ensuite c’est le système HPA qui te donnera assez d’énergie pour courir pendant une heure s'il le faut.

What-Soo-The-stress-question-de-perception
T'as dit fauve? (Pour la série: le stress est relatif)

Dans le cas d’un délai important au travail, c’est ce qui nous permet de «donner le maximum», et d’accomplir le projet.

Le problème survient lorsque la situation stressante ne se résout pas, et le niveau de cortisol reste élevé pendant une période prolongée.

Les effets du cortisol élevé

Trop de cortisol en fait cause:

  • Troubles du sommeil

  • Altération du taux de sucre dans le sang

  • Hypertension artérielle

  • Capacités cognitives réduites

  • Densité osseuse inférieure

Et c’est pourquoi «trop de stress» est lié à l’apparition de différentes maladies.

Du coup : avoir des défis qui nous poussent à sortir un peu de notre zone de confort nous stimule et nous fait «donner le maximum»; alors que soutenir des rythmes qui ne tiennent pas compte de nos besoins primaires nous amène à souffrir.

La prochaine fois que tu te rends compte de t'énerver pour un rien; d'avoir des brûlures d’estomac ou le souffle court, même si t'es resté assis pendant des heures, essaies de repenser ce modèle et te demander si peut-être, tu as besoin de changer quelque chose !

Ressources pour approfondir qu'est-ce que le stress et comment l’utiliser en notre faveur

Note: je suggère ici soit des livres qui m'ont passionnée, soit des lectures qui m’inspirent et qui sont dans ma liste des lectures. Les liens vers Amazon.fr sont affiliés: cela signifie que si tu cliques et décides de faire un achat, je perçois une petite commission sans frais supplémentaires pour toi.

Pour y travailler, je recommande ce livre dont j’ai tiré l’inspiration: "50 exercices pour gérer son stress": malgré les commentaires négatifs sur Amazon, j'ai trouvé les exercices comme des excellentes pistes de réflexion personnelle. J’ai aussi mis sur la liste de souhaits "The Upside of stress" par Kelly McGonigal, sur les côtés positifs du stress, malheureusement pas encore traduit en français.

L’une des clés décisives pour faire face au «stress» est de travailler précisément sur les perceptions, précisément parce qu’elles sont subjectives, et donc, modifiables et sous notre contrôle.

Je commencerai par cela: être stressés n'est pas d’une condamnation inévitable.

La semaine prochaine, nous irons un peu plus loin avec l’exploration! Entre-temps: quels événements ou situations te mettent en situation de stress? Et tes enfants? Comment votre relation avec les autres change lorsque tu es trop stressé?

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer