Skip to content

Enfants têtus : un voyage qui te changera la vie

Sharing is caring!

Qui est le parent d'enfants têtus?

Tu sais quand toute demande simple du quotidien se transforme en dispute? Quand on passe de la rigolade aux cris en l'espace d'un clin d’œil? Voilà la vie avec des enfants têtus, ou "à la volonté forte". Je ne savais même pas qu'il y avait une définition à ça. "Strong-willed child" en anglais - enfants avec une forte volonté. Qu'est-ce que je fais maintenant? Existe-t-il un remède?Ce n'est pas juste normal que mon enfant veuille imposer sa volonté et ne puisse pas encore contrôler ses réactions émotionnelles? Ou avons-nous des attentes irréalistes? De la pensée stratégique à la compréhension empathique, ce qui te paraît un problème aujourd'hui peut devenir un cadeau qui te change la vie.

les enfants têtus et leur avenir prometteur
les enfants têtus et leur avenir prometteur

Persistance vs Forte volonté

J'ai grandi en m'entendant dire que j'avais une forte volonté. Pour moi, cela signifiait que si je me donnais un objectif, quelque chose à laquelle je tenais vraiment, j'étais prête à me battre, savoir attendre, et me battre à nouveau malgré les obstacles. Du style, rien ne peut m'arrêter, non?

Puis un jour, je deviens maman de cette créature que dès toute petite sait tellement bien ce qu'elle veut. Personne peut lui faire changer d'avis. Je souris, elle sourit. Et puis un truc tout bête, comme lui tenir la cuillère au lieu de la laisser faire, ou choisir moi quelle robe lui mettre, enflammait son feu.

Elle avait, quoi, 14 mois? Elle ne savait pas encore parler. Mais elle voulait décider quels vêtements porter. Quels livres nous devrions regarder. Quoi et comment manger.

J'étais étonnée de la réponse féroce chaque fois que j'essayais d'imposer ma propre décision. Je veux dire, je suis ta mère! Je vais te montrer qui est en charge...

La mienne s'appelle tenace. Où, malgré ma capacité de ne jamais lâcher prise, j'ai encore besoin de me sentir acceptée et aimée par tout le monde.

Où ce que je mangeais mesurait l'amour envers moi-même; les regards d'autrui un indicateur de ma valeur, au point de m'en occuper jusqu'à oublier pendant des années ce que moi je voulais, ce dont moi, j'avais besoin. Comment puis-je gagner avec un bébé qui a déjà compris tout cela?! Et surtout-devrais-je essayer de la changer?

Pourquoi les enfants têtus sont un problème? Ces petites batailles de tous les jours

Il y avait ces jours où il était impossible de la mettre au lit. Quand elle a commencé à parler, elle a aussi appris qu'elle pouvait négocier avec moi comme une syndicaliste expérimentée. Faire une scène chaque fois que les choses n'allaient pas comme elle voulait.

Chaque jour, nous avions des discussions bruyantes; j'étais probablement trop indulgente, son père le contraire, ses cris entre les deux. Tout est normal avec l'aîné.. jusqu'à ce que tu as un deuxième, et découvres que tout est différent!

Exemple concret de forte volonté

Les enfants avaient des bâtonnets de poisson pour le dîner. Pour éviter les litiges, nous en préparons toujours un nombre pair. Ma fille a pris la casserole pour servir elle-même et son frère. Nous parlions à la table du dîner, et ne prêtait pas attention à ce qu'elle faisait.. jusqu'à quand elle a servi son frère un demi-bâton.

Il y avait 4 bâtons au total dans la casserole, donc il n'y avait pas besoin de division.. Mon fils a commencé à pleurer qu'il ne voulait que des entiers.(Je ne vais pas commenter sur le fait qu'entiers ou à moitié, e goût est le même.ça doit être une étape successive dans le développement de mes enfants).

Commençant à comprendre ce que son vrai but était, nous lui avons demandé de donner à son frère les 2 entiers, et garder les moitiés coupées pour elle-même. Elle a commencé à pleurer aussi.

Chérie, tu as coupé les bâtons parce que tu voulais tromper ton petit frère, et prendre plus de bâtons que lui?

NON! CE N'EST PAS VRAI!

Alors maintenant, pourquoi tu ne veux pas manger la partie que tu as coupée?

Le cri et le déni de la preuve ont continué, plus fort, tout comme notre irritation se renforçait.

MAIS MOI JE VEUX CE QUE JE VEUX!

Voilà ce qui se passe. Elle se fâche. Je me fâche. Quand tout est calme, j'ai besoin d'une pause de solitude. Pour retrouver mon attention, elle cherche un déclencheur. Et ça recommence. Une escalade.

Un dernier exemple - tu as compris mon point

Fin d'automne, dimanche après-midi. J'essaie de trouver le compromis entre mon besoin de faire autre chose, et le besoin de mon mari de faire pour un jour exactement ce que j'ai fait le reste de la semaine.

Qu'est-ce qu'on fait avec les enfants toute la journée à la maison?

J'ai l'idée d'aller faire de l'escalade dans un centre que nous venions tout juste de découvrir, où ils ont un espace pour les enfants énormes. D'habitude nous allons partout à vélo avec le chariot, mais après une brève discussion, nous décidons de prendre la voiture pour une fois.

Seul inconvénient: ma fille n'entend pas notre conversation. Elle ne tient pas compte du fait que nous laissons le chariot à la maison, jusqu'à ce qu'elle nous voit aller vers la voiture.

"NOUS DEVIONS PRENDRE LE CHARIOT!"

Et puis, elle explose dans des larmes désespérées. Il faut savoir que mon mari est un mec très rationnel, très carré. Si tu as un problème et l'exprime, il te trouvera une solution. Mais si tu fonces dans les émotions, tu l'as perdu. ça l'énerve et il ferme sa fenêtre pour la compréhension mutuelle.

Evidemment, devine qui est le médiateur dans tout cela Ah!

Tu sais quel était le problème? Ma fille avait laissé son carnet et ses crayons à l'arrière du chariot parce qu'elle voulait dessiner et lire pendant le voyage.

Et c'est un cercle vicieux de réactions mutuelles; du désaccord de notre couple sur la façon de gérer tout cela, qui ne conduit qu'à plus de tension. Ça te parle?

enfants têtus 4

Qu'est-ce que les enfants têtus ou à forte volonté

Chaque épisode à lui seul n'implique pas forcément une crise majeure. (Nous avons eu ça aussi, bien sûr). Mais la chose était que ces disputes, ces cries et pleurs pour ce qui aurait pu être facilement résolu avec juste une simple demande se produisait presque tous les jours.

C'était fatigant et franchement ça entamait notre harmonie familiale.

Je suis un chercheuse de solutions, s'il y a une fuite d'harmonie quelque part, j'ai besoin de le réparer et de rétablir la paix.

J'allais au cours sur la parentalité à l'époque, et j'ai vu un livre sur l'étagère de la directrice : 'Parenting the strong-willed child'.

Uhm. Des enfants avec forte volonté? Ça me semblait familier.

Les symptômes:

    • Très actifs;
    • souvent en colère;
    • argumentent sur tout;
    • impatients
    • ont besoin d'attention
    • veulent toujours prendre les décisions..

Voilà ce que c'était! Ça ressemblait vraiment à ce que je vivais.

Le livre suggère un programme pratique de 5 semaines pour améliorer sa relation avec ses enfants têtus.. Alors j'ai essayé.

Psst! Pour rester en contact, c'est par ici !

La recherche sur les enfants têtus

Je ne savais même pas qu'il y avait un nom pour ça. Il y a des centaines d'articles à ce sujet (En tout cas en anglais!).

Surtout depuis la publication de cette recherche, où pendant environ 40 ans, ils ont étudié 700 enfants et leur niveau de patience, estime de soi, la relation avec l'autorité, le niveau d'obéissance règles, etc. Et ils ont trouvé une corrélation entre la résistance de ces enfants à l'obéissance et leur succès ultérieur dans la vie.

Ce qui, honnêtement, a du sens: même sans entendre parler de ces résultats, j'avais toujours pensé que ma fille aurait un grand plus pour sa vie d'adulte. Elle sait exactement ce qu'elle veut, et moi je sais comment cela peut être difficile à découvrir! Et elle ne se soucie pas de ce que les autres ont à dire à ce sujet.

Mais Merci chercheurs, j'ai encore un problème: Comment trouver un équilibre efficace ou tu laisses tes enfants de forte volonté s'exprimer librement sans pour autant ignorer qu'il y a des règles à respecter?

Découverte #1: ne pas trouver le temps

La première semaine du programme du livre est consacrée à l'observation et la modification de la façon dont tu parles à ton enfant.

Ecoute lorsque tu parles à tes enfants, et tu remarqueras combien de fois tu donnes des ordres ou poses des questions.

C'est incroyable.

Au lieu de cela, les chercheurs suggèrent de "participer" (attending). Ce qui signifie pratiquement s'asseoir avec ton enfant, la laisser décider quel jeu vous pouvez jouer ensemble, puis décrire ce qu'elle fait. Juste pour 10 minutes tous les jours.

Par exemple,"Je vois que tu as mis un cube sur l'autre. Wow, tu as construit une tour tellement haute! Tu te concentres si fort quand tu mets les cubes en équilibre" Et ainsi de suite, pendant que tu imites ce qu'elle fait. Comme si elle dirigeait le jeu. Cela semble anormal, mais ça permet à ton enfant de

  • garder le contrôle
  • remarquer que toute ton attention est pour elle

Tu sais ce qui m'a frappé? J'ai eu beaucoup de mal à trouver seulement dix minutes chaque jour pour être seule et jouer avec ma fille.

Et je pensais me consacrer à mes enfants! J'ai toujours essayé de mettre en œuvre cet "attending" pendant que nous faisions autre chose.

Ça sonne drôle à nos oreilles, mais les enfants se sentent tellement puissants quand nous les remarquons.

Première leçon: reconnaisse le point de vue de tes enfants têtus. Même pendant la crise

Pour pouvoir décrire ce que ton enfant fait, tu dois prêter attention. IL.FAUT.ETRE.VRAIMENT.PRÉSENT

Si c'est inhabituel à faire au début, c'est encore plus difficile pendant une crise, ou un caprice, quand ta première impulsion est de répondre au tac-au-tac.

Mais essaie de te concentrer sur ton enfant pendant un moment.

Au lieu de renforcer les règles à ce moment-là, quand les émotions ont envahi le néocortex, et anéanti une bonne partie de rationalité, mets-toi à sa place, et décris la situation. Tu ne fais que reconnaître, exprimer et clarifier leur point de vue et leurs émotions.

"Papa et moi avons discuté et décidé de ce que nous allions faire sans vous inclure et toi tu t'es sentie laissée de côté. Et maintenant tu es en colère et triste à ce sujet parce que tu avais imaginé autre chose".

(C'est ce que j'aurais pu dire si j'y avais pensé à l'époque.. Mais j'ai fait de mon mieux!)

C'est un lien empathique, et il est très efficace!

Pour ne pas rater les prochaines articles, je m'inscris gratuitement !

Deuxième leçon: arrête de contrôler tes enfants

Alors que je me forçais à être plus présente, j'ai réalisé à quel point il était difficile pour moi de laisser mes enfants en charge, et d'éviter toute forme contrôle.

Je parle de ces petites choses: va mettre votre pyjama; tu t'es brossé les dents? fais ça, tu veux bien? Tout le temps. Au lieu de les laisser voir par eux-mêmes ce qu'ils auraient dû faire.

ça m'a frappé quand j'ai finalement essayé d'obtenir plus d'aide à la maison. J'ai énuméré toutes les tâches qui devaient être faites, et j'ai demandé aux deux enfants de choisir ce dont ils voulaient être responsables.

Ce qui signifiait accepter que les fenêtres étaient nettoyée à moitié, et la poussière avait juste changé de place (je ne suis pas pointilleuse avec le nettoyage, donc pas de problème pour moi. En ce qui concerne mon conjoint, eh bien..).

Nous sommes passés de "Je ne veux rien faire!" A "Maman s'il te plaît, je peux être responsable du nettoyage de la salle de bain?" T'imagines le changement? (elle a compris tout de suite que nettoyer la salle de bain, est très fatiguant. Mais bon.)

enfants à volonté forte 2
Laissez-moi vous aider!

N'est-ce pas la même chose dans le monde des entreprises? Tu ne te sens pas beaucoup plus motivé quand quelqu'un te laisse libre et responsable de quelque chose, au lieu de contrôler constamment ce que tu fais? Je pourrais écrire un article sur ce que la parentalité et le management ont en commun maintenant que j'y pense! 🙂

Découverte #2: faire vite plus que gratifier

Revenons au programme du livre. Le deuxième point était de donner des récompenses

  • verbales (compliments),
  • physiques (câlins)
  • ou par une activité à faire ensemble.

La logique est simple: au lieu de se concentrer sur le mauvais comportement, tu prête une attention supplémentaire à ce qui se passe bien. (Tu vois le parallèle avec ton chef maintenant?)

C'est alors que j'ai fait ma deuxième découverte: je passais plus de temps à faire faire vite à mes enfants de ce que je passais à me connecter à eux.

Certains jours, je me rendais compte que c'était presque l'heure du dîner, et je n'avais pas encore serré fort ma fille. Pas dans cette façon spéciale maman "Je t'aime plus que tout".

Je passais du "dépêchez-vous, nous serons en retard pour l'école! AU "allez, on rentre à la maison maintenant" et "Enlève tes chaussures! et encore "Va te coucher".

Alors que quand j'ai commencé à prêter attention et a passer ces minutes supplémentaires pour reconnaître, écouter, puis féliciter, nous étions plus proches. C'était profond et tendre.

Pense à la dernière fois que ton enfant t'a demandé de jouer avec lui ou de lire une histoire, et toi, tu étais occupé avec autre chose. Et si tu t'arrêtes 5 minutes pour t'asseoir avec ton enfant?

J'ai essayé. Nous avions encore de les courses dans les sacs, le dîner à préparer, et pourtant, quelque chose dans les yeux de mon fils m'a fait céder. Nous nous sommes assis au milieu du couloir pour lire une histoire. Ma fille nous a entendus et nous a également rejoint. ça a changé l'ambiance pour toute la soirée. Juste pour ces 5 minutes où j'ai mis la priorité sur mes enfants.

enfants à volonté forte 3
Reste juste ici avec moi.

Découverte #3 : à défaut d'ignorer tu renforces le négatif

Une fois que tu as commencé à introduire sur une base quotidienne tout ce renforcement positif, les auteurs prétendent maintenant l'importance d'ignorer les mauvais comportements. Mais d'une manière stratégique et planifiée.

Tu choisis le comportement qui te dérange, comme pleurnicher pour attirer ton attention, et tu cesses systématiquement d'entrer en contact avec ton enfant quand elle le fait.

C'était la partie la plus difficile pour moi. Je le faisais au début, mais finissais par rebattre à ma fille à la fin..

Mais en omettant d'ignorer tous ces mauvais comportements, je ne faisais que les renforcer avec mon attention. Et le cycle vicieux s'installait!

Découverte #4 : moins de mots c'est mieux

Je parle trop. J'explique les pourquoi et les comment et les besoins sous-jacents derrière chaque règle.. En oubliant que les cerveaux de mes enfants ne sont pas encore là!

C'est là que le quatrième point m'a conduit. Donner des consignes claires est un aspect fondamental de la définition des règles, non?

Ça veut dire une seule phrase. Oubliées les questions; les consignes multiples; ou de longues explications.

J'ai pensé à toutes ces fois où je me suis assise avec ma fille détaillant toutes les significations profondes derrière mes irritations et les limites.. et le regard triste et perdu dans ses yeux.

Les enfants têtus et la mauvaise humeur

Découverte #5 : la non-conformité a besoin d'une conséquence

Cela est particulièrement vrai pour les enfants têtus : ils vont tester les limites, et pour qu'ils apprennent leur responsabilité, tu dois décider et donner une conséquence en cas d'infraction.

Ce qui était notre principale question: de ma clémente Oh bien, tu as compris maintenant? Tu feras mieux la prochaine fois"? à la punition de papa.

Chaque parent et chaque jour étaient différents.. pas étonnant que mon enfant ait appris à discuter avec moi! Ça marchait!

J'ai trouvé cela utile, je veux bien renter en contact avec d'autres parents par ici

Là où le voyage avec des enfants têtus te conduit

Ça fait plusieurs semaines que j'essaie de me concentrer sur tout ça. Ai-je deux enfants parfaits qui m'écoutent toujours, restent tranquilles quand nécessaire, et disent toujours oui à ce que je leur demande?

Bien sûr que non! Mais il y a moins de disputes. (et j'ai cessé d'y répondre.)

Mes enfants têtus, imparfaits et de forte volonté m'ont forcé à cesser de travailler sur comment réagir, mais à me concentrer sur la création des liens et des conditions qui empêchent la crise.

Surtout, ils m'ont appris à prêter attention à notre relation. Pour chérir notre temps ensemble.

Mon objectif est passé de la mauvaise conduite, à vraiment remarquer qui sont mes enfants, et ce qu'il faut pour les accepter sans vouloir les changer.

J'aime beaucoup cette phrase que j'ai trouvé lors de la recherche pour cet article:

"Si vous enseignez à un enfant à forte volonté à faire ce qui est juste, il fera ce qui est juste avec une forte volonté."

fort-à volonté 6
Ils feront ce qui est juste avec une forte volonté

Ton travail en tant que parent est d'aider tes enfants à réorienter leur forte volonté vers le bien. Au lieu de réprimer, punir ou nier leur volonté forte. C'est ce qui les poussera à lutter dans la vie.

Ressources et références

Je partage avec vous quelques articles que j'ai pris comme une référence, et lectures utiles comme toujours! Les liens vers Amazon sont des liens d'affiliation.

Mais d'abord, je te demande 3 choses:

  1. Partage ce post si tu l'as trouvé utile!

  2. Qu'en penses-tu? J'aimerais vraiment lire ton expérience 🙂

  3. Tu as aimé et veux en avoir plus? Inscris-toi pour recevoir encore plus d'infos, suggestions de lecture et partage directement dans ta boîte mail!

Articles

Livres:

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares

On this website we use first or third-party tools that store small files (cookie) on your device. Cookies are normally used to allow the site to run properly (technical cookies), to generate navigation usage reports (statistics cookies) and to suitable advertise our services/products (profiling cookies). We can directly use technical cookies, but you have the right to choose whether or not to enable statistical and profiling cookies. Enabling these cookies, you help us to offer you a better experience.