Skip to content

Pourquoi tu ne devrais pas élever un enfant bilingue – 5 mythes

Est-ce que vous ou votre partenaire venez d'un autre Pays? Ou peut-être, vous avez toujours eu du mal à apprendre une nouvelle langue à l'école; vous aimez voyager, et vous souhaitez que votre enfant puisse faire mieux? Vous vous demandez s'il faut élever un enfant bilingue, mais vous ne savez pas si c'est une bonne idée, et par où commencer? Quand nos enfants sont nés, nous vivions en France. Nous ne parlons que italien à la maison. Et j'ai commencé à m'inquiéter: est-ce que mon enfant va avoir des problèmes à cause de cela? Va-t-elle pouvoir s'intégrer facilement? J'ai découvert, que beaucoup de parents se posent les mêmes questions.. Voyons mythes, vérités et  conseils sur la raison pour laquelle vous devriez élever un enfant bilingue.

#1. Devrais-tu élever un enfant bilingue? Il parlera à bien plus de gens !

Dans nos familles respectives, pour la plupart on ne parle que l'italien. Dans la ville où nous vivons, la plupart des gens ne parlent que français. Il n'y avait donc pas d'autre option: nos enfants auraient dû apprendre les deux.

Bien sûr, si la famille de ton conjoint est d'un Pays différent, et tu veux vraiment éviter toute relation avec eux, alors tu ne devrais pas élever un enfant bilingue.

Oublie tout sur leur langue, leurs origines, leurs plats typiques. Ils vont probablement te haïr pour toujours, et tu seras sûr de ne jamais les revoir.

Ou bien: Si tu souhaites que ton enfant reste collé à tes côtés pendant des années à venir, avec une grande peur de quitter le Pays par crainte de ne pas comprendre toutes ces gens bizarres articuler ces sons inouïs, s'il te plaît : ne laisses jamais ton enfant entendre autre chose que ta langue. Pas de voyage, pas de musique, pas de films étrangers.

De toute façon, il n'y a rien d'intéressant en dehors de ce Pays, non ?

Mythe: élever un enfant bilingue, ne créera que de la confusion dans sa tête

À un moment donné, je me souviens avoir voulu apprendre l'anglais à ma fille aînée. J'ai alors commencé à lui parler anglais après que j'allais la chercher à la crèche.

Elle avait probablement environ 15 mois à l'époque. Je laissais mon vélo dans la cave aux pieds de l'immeuble, et là j'attaquais.

«Let's go home! Did you have fun today? So, 1, 2, 3, hop! Let's run upstairs!

Au début, elle me fixait avec un regard interrogateur. Puis, elle s'est carrément fâchée pour une telle trahison.

Et j'ai commencé à supposer que je m'attendais trop d'elle. La pauvre, on lui parlait italien à la maison, français en crèche; et maintenant sa folle d'une mère lui balançait ces vides mots anglais.

Je me sentais un peu stupide et coupable, et après quelques jours, j'arrêta avec l'expérience.

La vérité est qu'elle a fini par apprendre les deux langues très bien; et quand nous avons déménagé temporairement en Allemagne, elle a finalement appris l'anglais aussi, et elle est maintenant disposée à le parler avec nous à la maison.

Elle n'est pas du tout confuse: elle sait parfaitement distinguer parmi les sons et les mots, et sait quand les utiliser !

suis-je accablant mon enfant quand je lève un enfant bilingue
Est-ce que je m'attends trop de mon enfant?

Vérité: les enfants font facilement la différence entre une langue et l'autre

La raison pour laquelle j'ai décidé d'écrire un article sur le bilinguisme, c'est que j'ai récemment fait une interview avec un ami bilingue australienne, Judith, dont le titre est "Pourquoi les langues ne sont pas présentes dans tous les centres de garde d'enfants?". (Vous pouvez la regarder en anglais ici, ou voir ma synthèse en français par là, ou encore tout écouter la version audio intégrale en anglais ci-dessous.

Judith travaille depuis environ 20 ans en organisant des activités ludiques en français dans les centres de garde d'enfants de Sydney.

Elle utilise des jeux, des pièces de théâtre, des chansons et des activités différentes, et elle dirige maintenant un projet pour soutenir les éducateurs de la petite enfance à utiliser leur deuxième langue avec les enfants.

Dans l'interview, elle raconte des anecdotes intéressantes sur son expérience avec des enfants multilingues.

(Et en passant, tu pourras en savoir plus sur son activité à travers son site Web et sa page Facebook).

Non seulement ils ne confondent pas la langue qu'ils doivent utiliser; ils sont en fait ceux qui mémorisent le plus rapidement de nouveaux mots.

Ces enfants sont curieux d'apprendre d'autres façons de dire les choses; ils sont impatients de montrer les nouveaux mots qu'ils ont entendus et appris; ils s'amusent à jouer avec les sons.

Il y avait un petit garçon chinois de 2 ans, qui ne parlait que le mandarin à la maison; il a rattrapé ses pairs en anglais en 6 mois; et il a facilement commencé à jouer en français lors de leur session hebdomadaire.

Ou une petite fille, père hollandais et mère espagnole, parfaitement parlant anglais, qui s'amusait à faire des devinettes à ses parents. "On dit comment chien en anglais? Et en espagnol? Et en français? Mais non papa, on ne dit pas du tout comme ça!!".

Mes propres enfants ont commencé à me demander, après un certain temps: "Maman, quelle langue avons-nous besoin de parler avec les amis qui arrivent à la maison?"

Je leur dit, et ils savent de quoi je leur parle.

Psst! Pour rester en contact, c'est par ici !

#2. Ton enfant partagera une culture partiellement différente

La langue exprime inévitablement certaines caractéristiques d'une culture. Si tu t'es échappé de ton propre Pays, pourquoi insister ?? Veux-tu vraiment partager avec tes enfants tes traditions, tes blagues, les proverbes de ta grand-mère et peut-être, même ses recettes secrètes? Oublie tout, cache-le dans la profondeur d'un conformisme sécuritaire!

Parce que avouons-le, les enfants Posent.Tellement.Des.Questions.

Ils te demanderont: Pourquoi on dit ça de cette manière ? Et puis il faudra que tu explique, peut-être même quelque chose sur l'histoire du Pays; son développement; sa littérature. Tu veux vraiment un gamin si ouvert d'esprit?

partage des racines si vous élevez un enfant bilingue
Je partage la recette de la pizza et ses origines avec la classe de ma fille à l'école

Mythe: un enfant bilingue ne s'adaptera jamais complètement aux cultures qu'il partage

Cela dépendra surtout de la façon dont ton enfant se sent. S'il se sent considéré et accepté dans les deux groupes linguistiques, il va être fier d'appartenir à plus d'une communauté. Il peut, bien sûr, avoir une «préférence» pour l'un des groupes (généralement celui de sa première langue).

Des problèmes peuvent survenir pour les minorités vers lesquelles le Pays d'adoption a un conflit (disons une ex-colonie vers la patrie) - où l'individu peut se sentir «indésirable» par les deux Pays.

Mais dans des conditions neutres, l'enfant pourra absorber et comprendre profondément les deux cultures.

Si vous élevez un enfant bilingue sera-t-elle isolé
Mon enfant finira-t-il par être isolé?

Vérité: connaître plus d'une façon de s'exprimer élargit ton niveau de compréhension

Tu sais comment nous avons tous des stéréotypes sur des gens de différents Pays, qui en général ont toujours un fond de vérité ? Disons, les français sont pessimistes, les italiens sont chaotiques et désorganisés, les Américains sont des sur-enthousiastes, etc ?

Eh bien, quand tu arrives à bien connaître une langue et sa culture, tu commences à remarquer un changement dans ton attitude quand tu l'utilises.

Quand je suis allée vivre aux États-Unis, j'étais une adolescente très inquiète, à ma première expérience loin de chez moi.

J'étais surtout timide et réservée. Pourtant, plus j'apprenais l'anglais, plus j'arrivais à exprimer ouvertement mes sentiments.

Je suis arrivée à me dire des trucs comme : "You can do it, tu peux le faire!" ou "Way to Go Girl!" - des phrases que je n'aurais jamais osé penser dans ma langue maternelle.

Quand j'ai déménagé en France, j'ai découvert le «développement personnel» et le coaching de vie et la pleine conscience...

Soudain, il y avait beaucoup de sensibilisation à mon monde intérieur, et à la pensée philosophique sur la vie; avec un vocabulaire et une honnêteté qui, encore une fois, je n'avais pas dans ma propre langue (peut-être aussi à cause des différentes saisons de ma vie, pour ainsi dire).

Alors maintenant j'utilise ça en ma faveur: si j'ai besoin d'être bien précise avec les mots,  ou si je veux me connecter avec un enfant, j'utilise ma langue maternelle.

Si j'ai besoin de croire en moi et me sentir puissante, je vais avec l'anglais.

D'autre part, si je veux chercher mes motivations intérieures, j'utilise le français.

Et l'utilisation séparée de chaque véhicule d'expression me permet en fait d'élargir ma compréhension sur moi-même!

#3. Ton enfant apprendra beaucoup trop de choses sur le monde

Quand nous vivions en Allemagne, mes enfants sont allés à une école internationale, où de nombreuses nationalités étaient représentées.

Comme beaucoup de gens étaient là à cause du travail, il n'était pas rare de voir des enfants partir en cours d'année.

Alors mes enfants me demandaient: «Elle est allée où Martha?» Et je leur montrais sur le planisphère que nous avons affichée dans le salon.

Vous voyez? C'est à l'autre bout du monde. Très loin. Vous-vous rappelez ce que la maîtresse vous a montré avec la balle et la lampe? Sur le fait que la terre est un peu comme une sphère, et comme elle tourne, ses différents faces voient le soleil ou la lune? Quand pour nous c'est le soir, pour Martha c'est le matin. Où elle vit maintenant, ils parlent une autre langue, vous savez?

La même chose se produisait quand il y avait un nouveau copain, qui peut-être partageait en plus quelques mots dans sa langue.

Parfois, c'était les parents qui apportaient un goûter à partager, en expliquant pourquoi il est typique dans leur Pays.

Tu vois combien de choses ton enfant peut apprendre en entendant une nouvelle langue? N'y penses plus. L'ignorance est la clé pour vivre une vie plus sereine et calme.

Pour ne pas rater les prochaines articles, je m'inscris gratuitement !

Mythe: les enfants bilingues ont tendance à avoir des problèmes à l'école

J'ai récemment lu un livre sur le bilinguisme, et il y avait un chapitre très intéressant sur la science derrière le bilinguisme.

Au début du XXe siècle, les chercheurs croyaient que la capacité d'apprentissage du cerveau était limitée et que, par conséquent, les enfants bilingues (ou pire, multilingues) auraient alors moins de potentiel pour acquérir d'autres compétences et connaissances.

Les expériences qu'ils ont menées à l'époque étaient biaisées, car les groupes de personnes qu'ils prenaient n'étaient pas identiques.

Par exemple, ils compareraient un groupe d'enfants qui faisaient partie d'une minorité, dont les familles étaient d'une position sociale et de moyens inférieurs, avec un groupe d'enfants monolingues issus de familles riches et instruites, et en déduisent que les enfants bilingues étaient désavantagés en raison de leur deuxième langue..

Dans les années '60, les recherches menées ont été biaisées au sens opposé : on avait tendance à croire que les enfants bilingues apprennent mieux et plus vite que les enfants monolingues...

Vérité: les enfants bilingues apprennent comme tous les autres !

Qui a raison? Eh bien, en partie, je dirais que, apparemment, ce n'est pas si facile de mener une recherche neutre, scientifiquement digne de confiance sur le sujet. Mais dans tous les cas, les chercheurs d'aujourd'hui tendent à convenir en disant que l'utilisation de plus d'une langue n'interfère pas avec la capacité d'apprentissage d'un enfant.

Il y a tout de même des avantages pour le cerveau quand on traîne son cerveau à utiliser plus qu'une langue; et quelques inconvénient : par exemple, si le nombre total de mots connus par un enfant bilingue au total reste le même (ou supérieur) que celui d'un enfant mono-langue, si l'on ne considère que le vocabulaire d'une seule des langues parlée, il sera probablement plus restreint que celui de l'enfant qui ne parle qu'une seule langue.

#4. Devrais-je élever un enfant bilingue? Mais mon enfant est trop jeune/trop vieux!

Tu te rappelles comment j'ai échoué à parler en anglais avec ma fille? Je me sentais coupable quoi qu'il en soit : d'un côté, je pensais que ce serait trop pour elle; d'autre part, j'étais triste de perdre cette occasion.

Ensuite, je me suis rappelée du fait que bon, j'ai moi-même fini par apprendre des langues plus tard dans ma vie.

Je n'ai pas été élevée comme un enfant bilingue du tout ! Pourtant, cela ne m'a pas empêché d'apprendre quand j'en avais besoin.

Alors oui, peut-être que ton enfant est trop jeune ou trop grand. S'il n'a ou ne ressent ni le besoin ni l'intérêt d'utiliser une autre façon de communiquer.

Mythe: apprendre une seconde langue à partir de la naissance retardera l'apprentissage du langage

Tu te rappelles ce que je disais plus tôt au sujet de la recherche sur le bilinguisme ? Il en va de même ici.

Entendre parler plus qu'une langue, même à partir de la naissance, n'interfère pas avec la «vitesse» dans laquelle on apprend à parler.

Tu sais, habituellement les bébés ont tendance à développer soit leur motricité d'abord, puis la parole, soit l'inverse.

Ainsi, ceux qui apprennent à marcher tôt commenceront généralement à parler plus tard, et vice versa. Voilà l'histoire. Ma fille a commencé à gigoter à 6 mois. Elle était sans peur et aurait pu facilement m'échapper.

Elle a dit son premier mot à environ 12 mois, mais après nous avons dû attendre encore beaucoup avant qu'elle puisse nous faire des phrases. Et j'ai pensé: "ça doit être parce qu'elle apprend 2 langues au même temps".

Mais après, j'ai eu mon fils. Qui a commencé à marcher à 15 mois et tombait à peu près tout le temps. Et qui a commencé à parler  dans ses deux langues à une vitesse incroyable.

A 2 ans, il pouvait me parler de ses sentiments. Me dire j'ai peur, je suis triste, je suis en colère.

Donc, ton enfant se développera à son rythme, peu importe le nombre de langues qu'il entend ! (Et puis, vois aussi tous les exemples que Judith nous a montré!)

Vérité: utiliser plus qu'une langue, quel que soit l'âge, prévient la démence

Des études récentes ont prouvé que l'exercice que le cerveau doit faire quand on parle plus qu'une langue, active en fait des zones spécifiques du cerveau. Le multilinguisme semble aider les patients à compenser leur perte de mémoire en utilisant des réseaux alternatifs.

#5. Si vous élevez un enfant bilingue, la diversité deviendra la norme pour lui

Oui, les enfants vont s'habituer au fait que l'on puisse nommer les mêmes choses de différentes façons. Qu'un mot puisse avoir beaucoup de sons.

Dans les classes de mes enfants, les enfants viennent de tant de parties du monde.. Il est devenu normal pour eux de ne pas être entourés par des gens "exactement comme nous". Et pourtant, ils se sentent une partie de la même communauté. Ce sont leurs amis. La différence est normale.

Ça pourrait t'intéresser : Pourquoi accepter les différences est si difficile, et pourtant la meilleure leçon que tu puisses offrir à tes enfants

Mythe: apprendre plus d'une langue créera de la confusion

Quand nous visions en Allemagne, nous avions des amis de la Corée du Sud. Notre seule langue commune était l'allemand, mais aucun d'entre nous ne le parle vraiment couramment, donc nous avons dû créer notre propre façon de communiquer.

Mes enfants ne connaissent que quelques mots en allemand, mais ça ne les a jamais dérangé: ils ont appris environ 2 ou 3 mots-clés (Encore ! Viens ! Joue !), puis utilisé soit l'anglais soit l'italien pour impliquer nos amis dans leurs jeux.

Mais ils ont toujours bien compris la différence entre une langue et l'autre.

Vérité: mélanger des mots et des expressions lorsque vous utilisez plus d'une langue est NORMAL. Il ne s'agit pas de confusion, il suffit de jouer!

Oui, je mélange les langues que je connais. Mais seulement avec les personnes qui parlent les mêmes langues que moi.

Et j'ai beaucoup de plaisir quand j'invente de nouvelles façons de dire des choses!

Quand mes enfants apprenaient à parler, ils mélangeait aussi les deux langues. Par exemple, ils conjuguent un verbe français avec le suffixe italien ("Allongiati" me disait ma fille, au lieu de "allonge-toi" ou "sdraiati").

Ou ils prenaient la racine italienne et la transformaient à la française (je me tuffe! pour je plonge - depuis l'italien : tuffarsi; ou matite pour crayon, depuis l'italien matita). C'était tellement drôle!

Et j'étais juste étonnée de la façon dont mes enfants n'avait pas peur d'essayer, d'inventer, de tester, de tordre des mots, d'expérimenter avec la langue, et tout simplement essayer de communiquer.

Peut-être que les puristes penseront que ce n'est pas bon, mais je crois que le langage n'est qu'un moyen de nous exprimer.

Tu veux toujours que tes enfants apprennent une deuxième langue? Voici quelques conseils!

Si je n'ai pas réussi à te faire changer d'avis, et que tu penses toujours que c'est une bonne idée d'élever un enfant bilingue.. Hourra!! Garde ceci à l'esprit:

  • Ce n'est pas grave si tu ne connaisses pas la langue toi-même. Tu peux en fait l'apprendre avec ton enfant! Répéter des mots, chanter des chansons, jouer à des jeux..

  • Ton enfant doit ressentir un besoin d'utiliser la langue. Qu'il soit avec un adulte qui parle une langue différente, que ce soit un moyen de jouer avec d'autres enfants.. Si l'enfant sait qu'il peut utiliser sa première langue pour être compris, il va se sauver un peu d'effort

  • Montre qu'apprendre une langue est quelque chose d'amusant et intéressant ! Comme mon amie Judith a dit, quand les enfants passent un moment agréable avec la langue, ils vont l'associer à quelque chose de positif, et ils seront plus disposés à vraiment l'apprendre.
  • Il existe différentes méthodes pour apprendre à ton enfant une deuxième langue. Il se peut qu'un parent partage une langue différente que celle du Pays, ou que l'école transmette une autre langue par rapport à celle parlée à la maison; les 2 langues peuvent être apprises en même temps, ou dans des périodes successives. Peu importe ce que la méthode, pour que ça soit efficace, on doit prévoir une certaine interaction entre ton enfant et une autre personne. Mettre ton bébé devant une émission de télé ne va pas suffire. L'enfant doit l'utiliser activement 🙂

  • Donne-lui du temps. Oui, les enfants peuvent apprendre facilement, lorsque la langue leur permet de jouer; mais tout comme il leur faut des années pour commencer à parler couramment dans leur 1ère langue, la même chose se produit avec la 2ème. C'est un processus graduel!

Le rêve multiculturel

Quand Judith et moi partagions nos expériences mutuelles, nous nous sommes demandées : puisque nous ne voyons que des conséquences positives à long terme du partage de plus d'une langue avec les enfants, pourquoi n'est-ce pas systématiquement fait dans les garderies, les crèches, les écoles maternelles, au sein des familles?

Le bilinguisme enseigne tant sur l'intégration, la beauté de la diversité, la profondeur intéressante de la nature humaine...

C'est notre rêve. Un monde où les origines, la culture et les traditions ne sont pas quelque chose dont avoir honte. Où la langue est une façon d'exprimer qui nous sommes, et de le partager avec les autres. Les différences sont intéressantes. Où nous nous sentons partie de la même communauté d'humains.

Ressources et références

Je partage avec toi quelques articles que j'ai pris comme une référence, et lectures utiles comme toujours! Les liens vers Amazon sont des liens d'affiliation.

Mais d'abord, je te demande 3 choses:

  1. Partage ce post si tu l'as trouvé utile!

  2. Qu'en penses-tu? J'aimerais lire de ton expérience!

  3. Tu as aimé et veux en avoir plus? Inscris-toi pour recevoir encore plus d'infos, suggestions de lecture et partage directement dans ta boîte mail!

Articles

Livres:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer