Skip to content

La jalousie de l’aîné(e). Comment peux-tu l’aider à accueillir bébé ?

La jalousie est un sentiment complexe à décrire. Pense à la dernière fois que tu t'es senti jaloux. Comment as-tu su reconnaître les symptômes et les rationaliser? Et comment tu as fait pour les exprimer de manière équilibrée? Ce n'est pas si évident, n'est-ce pas? Et bien, maintenant t'imagines ce que cela doit être pour un enfant de 2-3 ans! Jalousie de l'aîné, instructions d'usage! (Et je recommande: manipuler avec prudence!)

Jalousie de l'aîné quand il voit bébé la première fois

Pour commencer

Le CNRTL définit la jalousie comme un sentiment d' "amour, amitié très exclusif qui prend ombrage de tout attachement de l'autre à un nouvel objet et de ses attachements anciens"

Il me semble important de garder ça à l'esprit pour mieux comprendre nos enfants. (Rappelle-toi, l'empathie est la clé de tout dans les relations !)

Comme le sujet est vaste et complexe et peut prendre de nombreuses formes, pour aujourd'hui on va parler d'enfants en bas âge - disons entre 1 et 5 ans.

Mon expérience: ma fille et la jalousie pour son petit frère

Ma fille avait 2 ans quand nous avons annoncé l'arrivée de son petit frère. Elle ne semblait pas particulièrement intéressée par la question, elle a dû nous faire une grimace de scepticisme avant de reprendre ses jeux.

Elle n'aimait guère toucher mon ventre pour sentir les mouvements du bébé - c'était pour elle l'équivalent de toucher une bougie allumée.

Jalousie de l'aîné je ne veux pas toucher ton ventre maman
Je ne touche pas maman!

J'étais, bien sûr, naïve et non préparée, comme tous ceux qui vivent une chose pour la première fois : ma pauvre gausse devait encore apprendre à parler, à utiliser le pot, et en plus nous préparions un nouveau déménagement.

Je pense que j'ai dû parfois oublier l'effet d'empathie dont je parlais plus haut..

Symptomatologie

Cependant, la mémoire qui se lève d'abord à mon esprit est celle de notre samedi après-midi ensemble. Pour libérer papa qui travaillait dans la nouvelle maison, dans la paniqué à cause du chauffage qui encore ne marchait pas, alors que hiver et bébé approchaient, j'ai décidé d'emmener ma grande au Musée d'histoire naturelle.

Une belle sortie mère-fille pour renforcer notre lien.

À la fin de la visite, comme l'après-midi s'était très bien passé, je me suis dite "allez, on pourrait aller à la messe ensemble maintenant, comme ça demain matin on pourra dormir!

Ma fille a couru toute heureuse vers la zone dédiée aux enfants à l'intérieur de l'église, où coloriages et crayons sont mis à disposition.

Je me suis assise en souriant. 5 minutes plus tard, "Maman, on y va!"

"Chérie, encore 10 minutes s'il-te-plaît, on vient juste d'arriver"

Et à partir de là, je me souviens seulement de ma fille couchée par terre, sa voix qui surmontait celle du sermon; et mon regard d'impuissance, comme mon bidon m’empêchait de la soulever.

(Ne t'inquiètes pas, j'ai bien survécu!)

Comprendre ce qui arrive à ton aîné(e)

Donc, bien sûr, on sait très bien que l'arrivée d'un bébé va déclencher une série de réactions.. Seulement que celles-ci sont parfois si imprévisibles!

Il faut se rappeler que plus l'enfant est petit, moins il sait à quoi s'attendre. Pour éviter d'alimenter ses peurs, mieux vaut rester concrets et éviter des longues histoires détaillées sur toutes les activités qu'il pourra faire avec son petit frère.

C'est comme pour nous, quand nous devons faire face à un changement dont on ne connait pas les détails... y penser trop ne fait que nous stresser. Vive le présent quoi !

Et puis.. La crainte de l'avenir nous fait nous accrocher au passé comme un naufragé serre contre soi son radeau même une fois arrivé sur terre.

Traduit en comportement d'enfant : presque certainement il y aura des phases de régression.

Jalousie de l'aîné qui fait des regressions
Mien ou tien ?

Désolé d'insister, mais... L'empathie doit devenir ton mantra. Essayons de ne pas culpabiliser l'enfant s'il régresse en peu - c'est un comportement absolument normal, et le lui reprocher crée un cercle vicieux.

Jalousie de l'aîné quand il ne sait pas encore parler

Comme toutes les émotions et les sentiments, la jalousie doit aussi sortir en quelque sorte.

L'enfant qui ne sait toujours pas comment parler va évidemment lutter pour comprendre ce qui lui arrive et s'expliquer - ce qui conduit souvent à un comportement agressif où il tente d'attirer l'attention.

Par exemple, ma fille ne faisait que mordre les copains de la crèche, surtout si plus petits. C'était horrible quand j'allais la chercher: "Madame, votre fille a mordu encore aujourd'hui, elle a laissé un beau signe sur la joue.."!

Du coup nous lui avons offert un oreiller sur lequel se défouler comme elle voulait..

Plus souvent, bien sûr, c'était moi l'objet de son explosion émotionnelle, qui  émergeait en général avec le refus d'obéir, ou la difficulté de s'endormir.

Psst! Pour rester en contact, c'est par ici !

Jalousie de l'aîné quand les mots nous aident

Le fait que l'on puisse exprimer ses peurs en paroles est une grande libération.

Pour nous aussi : combien de fois as-tu gardé en toi ta peur, ton angoisse ou ta tristesse par crainte de ne pas être compris ou accepté?

Et si t'as jamais pris le courage de faire confiance à quelqu'un, ce n'est-ce que sur la page d'un journal, n'as-tu pas ressenti une espèce de libération profonde?

La première fois, ça coûte un effort énorme de s'ouvrir et montrer sa vulnérabilité. puis de  moins en moins.. Jusqu'à ce que ça devienne presque naturel.

Et tu sais quel est le principal avantage? Ça nous aide à y voir plus claire. Tant que les émotions restent emprisonnées dans nos pensées circulaires, nous tournons en rond.

Mais revenons à l'enfant: invite-le à parler de ce qu'il ressent. Peut-être qu'il ne sait pas que la colère ou les bouleversements intérieurs sont dus à sa jalousie; mais tu peux lui apprendre à dire: "je suis en colère/triste, j'ai besoin d'un câlin, je veux être avec toi".

Jalousie de l'aîné je veux des câlins
Je veux toi maman.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de comportement inhabituel ou agressifs ! Mais ils peuvent être atténués peu avec les bons mots.

Ça pourrait aussi t'intéresser : Comment parler pour que les enfants écoutent.

Que faire avant sa naissance

Maintenant que nous avons vu les principaux symptômes... Voyons comment les atténuer!

  • Explique ce qui se passe, mais pas trop. Ne gardes pas trop longtemps le secret, ton enfant sera bien content de le partager. Sans tomber dans l'excès opposé!

  • Lis des histoires avec lui. Les histoires ont le pouvoir de montrer à travers un personnage ce que l'enfant éprouve. C'est une arme extrêmement puissante pour rassurer, expliquer, parler plus facilement... Et aussi passer un bon moment ensemble. (Ci-dessous tu trouveras une liste de livres qui me semblent utiles.. Mais tu peux aussi te renseigner à la bibliothèque ou à l'école!)

  • Montre-lui ses photos de quand il était bébé. Ma fille ADORE que je lui raconte de sa naissance. En fait, c'est probablement son histoire préférée. Elle garde encore aujourd'hui son premier album avec une grande fierté. Cela aussi peut être une façon précieuse de calmer certaines angoisses!

  • Préparez un petit cadeau ensemble. C'était une astuce de ma sage-femme. J'ai secrètement acheté un petit truc pour ma fille, et puis je l'ai laissée choisir un cadeau symbolique pour son petit frère. Je les ai mis tous les deux dans mon sac pour la maternité; et quand elle est venue me voir à l'hôpital après l'accouchement, frère et sœur se sont échangé les cadeaux. (Au fait, je n'y avais pas pensé, mais... Si possible, quand ton aîné(e) rentre dans la chambre, laisse bébé dans son berceau pour être en mesure d'embrasser le premier comme il se doit!). Elle était trop petite pour se demander comment il était possible pour un bébé d'aller chercher un cadeau pour elle, mais le geste symbolique s'est avéré être une bonne astuce pour qu'elle regarde ce nouveau venu avec des yeux différents.

Ça pourrait aussi t'intéresser : Comment lire une histoire aux enfants.

Pour ne pas rater les prochaines articles, je m'inscris gratuitement !

Que faire ensuite

Là on commence à rigoler! Tu cherches à équilibrer ton désir inné (et le besoin naturel) de te consacrer corps et esprit à ton bébé; sans que pour autant l'aîné se sente soudainement mis de côté.

Jalousie de l'aîné quand on se voit la première fois
Tu vois l'équilibre??

Trouver du temps et de l'énergie pour tout le monde, y compris partenaire et amis, c'est une gymnastique. On a besoin de s'entraîner. Parfois on tombe, les muscles font mal, on en peut plus...

C'est tout à fait normal! Avec du temps et de la patience, tu comprendras comment marcher sur le fil.

Voici des astuces:

  • Explique à ton aîné comment se comporter, ce qui est OK et ce qui ne l'est pas. Ce qui nous semble évident, ce peut ne pas l'être pour ceux qui voient un nouveau-né pour la première fois. Prends le temps de répéter quels gestes sont autorisés et lesquels sont dangereux.

    I can do this mama
    Maman je peux faire toute seule!

    Lorsque l'aîné est trop brusque, mets les enfants en sécurité et puis, en regardant ton enfant dans ses yeux, explique-lui ce qui n'allait pas.

  • Verbalise ses émotions. (Tu te souviens de l'empathie?) "Je sais que c'est dur. Tu sens que tu reçois moins d'attention qu'avant. Nous t'aimons toujours autant et nous sommes ici avec toi"

  • Passe du temps seul(e) avec lui, sans bébé ni portable. Ce n'est-ce que dix minutes, mais sans interruption, pour faire sentir à notre enfant que nous l'on s'intéresse à lui.

    jalousie de l'aîné se calme en aidant
    C'est moi qui t'aide!
  • Implique-le pour qu'il se sente utile. À cet égard, il y a un chapitre intéressant dans un des livres de Martin Seligman dédié à la psychologie positive. Il raconte comment le fait d'avoir impliqué les enfants dans certaines tâches liées à la prise en charge du dernier né, avait non seulement renforcé leur estime de soi et leur fait découvrir une prédisposition pour certaines activités, mais avait également créé une soudaine complicité entre eux.

  • Méfie-toi des mots que tu utilises! Pas toujours blâmer bébé quand on ne peut pas faire des activités avec l'aîné.

Ça pourrait aussi t'intéresser : L'importance des règles pour des enfants heureux.

Que faire en toute circonstance

  • Garde la même routine autant que possible ! C'est un point de référence qui fait que les enfants se sentent en sécurité.

  • Visualise un réservoir infini de patience.

  • Montre, de toutes les manières possibles, ton amour inconditionnel. Libère ta créativité!

  • Pas de forçage. J'aurais aimé que ma fille appui sa tête sur mon ventre pour entendre son petit frère. Je l'imaginais comme un moment de grande complicité. (ainsi qu'un moyen de la faire rester calme et de me reposer enfin!). Mais tout le monde est différent, et l'accepter est un geste d'amour fondamental.

  • Rappelle-toi de faire respecter les règles. Avec gentillesse, bien sûr. Mais souviens-toi que les enfants essaient toujours de les briser, surtout dans les moments difficiles, pour tester jusqu'où ils peuvent arriver. Il est essentiel de placer des limites pour qu'ils se sentent aimés et en sécurité.

Ça pourrait aussi t'intéresser : Le développement social de l'enfant.

En conclusion? La jalousie de l'aîné est une difficulté naturelle à surmonter

Tous les parents ont tendance à vouloir protéger leurs enfants. Nous aimerions leur éviter toute souffrance.

Combien de fois tu as surmonté une difficulté et t'es senti renaître? Combien cela t'as changé ? à quel point tu t'es senti plus fort et en contrôle, comme si tu avais enfin compris quelque chose d'important sur toi?

Dans le cours sur la discipline positive auquel je suis inscrite, la formatrice Tarisayi a dit une phrase qui m'a frappée :

Si Martin Luther King n'avait pas connu le racisme sur sa peau, il n'aurait pas pu donner sa contribution incomparable à l'humanité.

Je ne dis pas qu'il faudrait remplir les journées de nos enfants de difficultés pour les fortifier !

Mais juste qu'il ne faut pas oublier que les problèmes font partie de la vie et nous enseignent beaucoup sur notre capacité à les surmonter. La jalousie de l'aîné est un des premiers obstacles - transformons-la en occasion.

gelosia del fratellino proviamo a fare il bagnetto
On y va?!

Ressources et références

Je partage avec toi quelques articles que j'ai pris comme une référence, et lectures utiles comme toujours! Les liens vers Amazon sont des liens d'affiliation.

Mais d'abord, je te demande 3 choses:

  1. Partage ce post si tu l'as trouvé utile!

  2. Qu'en penses-tu? J'aimerais lire de ton expérience!

  3. Tu as aimé et veux en avoir plus? Inscris-toi pour recevoir encore plus d'infos, suggestions de lecture et partage directement dans ta boîte mail!

Articles

Livres:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

22 Partages
Partagez22
Tweetez
Partagez
Enregistrer